Oise
Conseil en immobilier d'entreprise
Bureaux - Locaux d'activité - Entrepôts - Commerces - Terrains

Chiffres clés Compiègne - 2016

Rechercher une ville
Bureaux
Capture d’écran 2017-05-10 à 12-23-02 Capture d’écran 2017-05-10 à 12-22-08 Capture d’écran 2017-05-10 à 12-22-39

La demande placée:

 

L'offre disponible:

 

Les valeurs marché:

 

Synthèse:

La demande placée en 2016 progresse fortement sur le département, (+36%) et notamment grâce à la réalisation de nombreuses opérations en compte propre. On compte 58 transactions au total contre 46 en 2015, une progression régulière depuis 2014, et particulièrement marqué en 2016 (+29%). 

  • Analyse de la part du neuf, du seconde main et des comptes propres: 

- La part des transactions des surfaces de seconde main reste largement majoritaire (79%) et en augmentation par rapport à 2015 (71%). 

- Nouveauté cette année : nous avons distinguée les transactions en compte propre (construction pour le compte d’un investisseur utilisateur) qui étaient auparavant intégrées sans distinction des les transactions neuves). 

- Le neuf et les comptes propres représentent cette année, presque les deux tiers de l’augmentation de demande placée (4.000 m2 / 6.200 m2). 

  • Analyse par taille: 

- Confirmation de la tendance des années précédentes, 2016 a principalement enregistré des transactions dans les surfaces inférieures à 500 m2 (81%). La tranche 101 / 250 m2 est celle qui totalise le plus grand nombre de transactions (2/3).

- Le nombre de transactions dans la tranche 501 / 1.000 m2 est exactement le même qu’en 2015. 

- La taille moyenne des transactions a fortement augmenté dans le neuf et diminué dans le seconde main. 

- Tous les segments de marché bénéficient de la progression mais plus particulièrement la tranche 250/ 500 m2 et les transactions de plus de 1000 m2 (en additionnant les deux dernières tranches).

- C’est la première fois depuis 3 ans que l’on recense des transactions de plus de 2500 m2 (2). 

- Entrée spectaculaire des transactions de plus 2.500 m2 pour la première fois depuis 3 ans et qui s’arrogent 25% du volume total transacté (23.653 m2) 

- La tranche 250 – 500 m2 reste la plus stable et la plus représentative du marché global. 

- Cumulé, le volume des transactions de plus de 1.000 m2 représente presque 50% du marché total. 

  • Analyse par type de transaction: 

- Forte poussée des transactions à la vente. 

- Les ventes sont majoritaires en 2016 (presque 60%) alors que depuis 2014 il y avait un certain équilibre. 

- La surface moyenne des transactions à la vente est deux fois plus grande qu’à la location

 

Activité & Entrepôts
Capture d’écran 2017-05-10 à 12-24-27 Capture d’écran 2017-05-10 à 12-24-46 Capture d’écran 2017-05-10 à 12-24-55

La demande placée:

 

L'offre disponible:

 

Les valeurs marché:

 

Faits marquants 2016:

- La demande placée augmente de plus de 60% par rapport à 2015 pour atteindre plus de 136 000m2. 

- La part de locaux neufs correspond à 25 % de la demande placée. 

- La demande placée hors compte propre étant à 6 219m2 pour le neuf, le délais d’écoulement des surfaces se situe à 7 mois pour le neuf, signe d’un marché équilibré. 

- La demande placée étant à 74 494m2 pour le seconde main, le délais d’écoulement des surfaces se situe à 30 mois, signe d’un marché en sur offres. 

- L’évolution de l’offre activité à 6 mois augmente de 16% pour le neuf et de 30% pour le seconde main par rapport à l’année 2015. 

 

Commentaires :

- 71 % des transactions sont faites dans la tranche de 0 à 1 500m2 (comme les années précédentes) 

- Les valeurs restent sensiblement identiques aux années précédentes. 

- Le stock d’offres obsolètes dépasse les 30%. Il conviendrait de mener des réhabilitations ou des changements de destination. 

 

Perspectives 2017:

En 2017, le marché devrait au minimum se maintenir. Les signes du marché semblent confirmer un véritable attrait pour les principaux bassins d’activité de l’Oise que sont Le Compiégnois, le Beauvaisis et le bassin de Creil Chantilly et Senlis. Comme pour la période 2016, il sera intéressant de suivre de près les comptes propres et clés en main.

Commerce

Le commerce à Beauvais:

Faits Marquants 2015:

- Pose de la 1ère pierre du magasin Leroy Merlin

- Ouverture du Centre commercial du Jeu de Paume en centre ville

- Fermeture de grandes enseignes : Heytens, Fly, La Halle, Carré des Halles

- Basic Fit – 2 433m2 – Place Jeanne Hachette 

- Fly repris par Alinéa – 5 000m2 – ZAC de Ther

Perspectives 2016:

- Transfert du magasin Stokomani exploitant actuellement 1 300m2 pour reprendre une surface de 2 000m2.

- Ouverture de l’enseigne Ô Marché Frais dans les anciens locaux occupé par Besson.

Valeurs locatives:

 

Le commerce à Compiègne:

 

Faits Marquants 2015:

- L’agglomération du Compiégnois est marquée par une pénurie d’offre de locaux commerciaux malgré une demande exprimée particulièrement soutenue.

- Fermeture Heytens à Jaux.

Perspectives 2016:

- Livraison fin 2016 de 1 400m2 de commerces en Pied d’immeuble en CV de Compiègne.

Projet embryonnaires d’un pole automobile à Jaux et d’un Rétail Park à Margny les Compiègne à proximité de Jardiland.

Valeurs locatives:

 

Le commerce à Creil, Senlis, Saint Maximin et Chantilly:

Faits Marquants 2015:

- Ouverture d’un nouveau Retail à Senlis / Chamant de 4 000m2.

- Ouverture d’un nouveau Retail « Saint Max Avenue » de 1 700m2 à Saint Maximin à la place de l’ancien Castorama.

- Ouverture d’un centre Leclerc de 7 000m2 avec Galerie commerciale de 3 000m2 et Brico Leclerc de 8 000m2 au 2T 2015  à Pont Saint Maxence (60).

- 2015 sera marqué par une croissance significative des m2 loués et d’une réorganisation des pôles commerciaux. 

- La demande placée dans les nouveaux locaux apporte un complément à l’offre existante.

- Les locaux de seconde main trouvent preneurs lorsque ceux-ci ont un emplacement prime.

- Certaines Zones Commerciales moins visibles souffrent du succès des nouvelles Zones Commerciales citées précédemment.

Perspectives 2016:

La demande exprimée reste soutenue par les enseignes compte tenue de la qualité du marché du sud de l’Oise. 

Les nouveaux Retails Park sont totalement remplis.

Certaines zones de seconde main moins bien situées semblent perdre de l’intérêt et feront l’objet d’une réorganisation

Valeurs locatives:

Evolution et tendances

Le marché du bureau

 

Nos perspectives établies en 2014 pour 2015 étaient :

« Une baisse de l’offre neuve  disponible »

« Un début de reprise des transactions bureaux »

« La poursuite des corrections en valeur »

Force est de constater que la reprise des transactions de bureaux n’est pas encore réelle en 2015. Seul Compiègne voit son volume de demande placée augmenter (+10,4%) quand Beauvais marque le pas (-13%) et que le marché de Creil / Senlis / Chantilly connaît une année difficile (-47% des valeurs transactées).

En revanche tous secteurs constatent une raréfaction de l’offre neuve / récente et une poursuite de la correction des valeurs dans le seconde main.

 

 Les conclusions essentielles sur 2015:

- Un volume global transacté conforme à la moyenne de ces dernières années, avec de grandes disparités selon les marchés

- Absorption du stock neuf / récent.

- Baisse des livraisons en compte propre.

Néanmoins :

- Une suroffre par l’importance du stock de seconde main qui pèse sur l’ensemble des valeurs.

- Un faible renouvellement de l’offre neuve.

- Des contraintes foncières pénalisant les implantations sur certains secteurs (politique de prix, durcissement des critères d’innondabilité …).

 

 Quelles perspectives pour 2016

- 2016 devrait rester en ligne avec les exercices précédents.

- Les livraisons en compte propre devraient reprendre. L’entrée en campagne présidentielle pourrait malheureusement bloquer certains projets.

 

Le marché de l'activité:

 

Nos perspectives établies en 2014 pour 2015 étaient :

Le marché des locaux d’activité se maintient relativement bien d’année en année. Nos perspectives en 2014 pour 2015 prévoyaient donc une commercialisation dans la continuité et un maintien des valeurs.

 

Les conclusions essentielles sur 2015:

Si les valeurs restent effectivement stables - signe d’un marché équilibré - la commercialisation a connu une belle progression sur le département, malgré une demande placée en forte baisse à Compiègne.

 

Quelles perspectives pour 2016:

Si la petite éclaircie économique entrevue fin 2015 se confirme en 2016, la tendance devrait se maintenir à un bon niveau de commercialisation. On surveillera tout particulièrement les comptes propres.